Publié dans Description du projet

TwittenRimes – le projet

 

 TwittenRimes ce sont plus de 50 classes  allant du cycle 1 au cycle 4 qui s’initient à la poésie. Nous vous proposons une description du projet ainsi qu’un document interactif pour comprends les tenants et les aboutissants de ce projet.

1/ TwittenRimes, le point de départ

page_3.jpg

  • La place de la poésie dans le monde d’aujourd’hui.

→ les médias, les librairies : Si aujourd’hui vous écoutez la radio ou regardez la télé, vous n’entendrez à peu près jamais parler de poésie. Mais si sa place dans les média est quasi nulle, ça ne veut pas dire que la poésie n’existe plus.

S’il est certain qu’actuellement en France la poésie trouve bien peu de lecteurs,, elle reste toutefois très vivante sous une forme musicale et souvent rimée dans les chansons et le Slam par exemple.

Et puis dans la vie de chacun il existe de temps en temps des moments de grâce ou des impressions qu’on qualifie de poétiques, parce que si la poésie est parvenue jusqu’à nous à travers les siècles, c’est qu’elle répond à un besoin profond de l’humanité : appliquer une couche de rêve à la simple réalité pour la transformer.

La poésie incite à la lenteur, au ressenti et à la méditation personnelle. Elle est une pause dans un monde de plus en plus rapide, elle permet de prendre du recul.

→ A l’école : Il reste un lieu où la poésie continue d’être valorisée, c’est l’institution scolaire et universitaire. L’École a deux fonctions principales :

  1. Elle a un rôle conservateur en  perpétuant la transmission des oeuvres essentielles du patrimoine.
  2. La seconde fonction de l’École est de former les élèves aux valeurs de la poésie, en initiant et en développant   « l’intelligence poétique » ;

Comme le dit “Martine MORILLON-CARREAU Pour un enseignement passeur de poésie” C’est l’ambition de faire découvrir àl’élève les processus de génération d’un sens, afin de permettre à cet élève de devenir à son tour producteur de sens ; pour finalement apprendre à mieux lire.

D’où notre problématique :

Comment amener nos élèves à désirer découvrir et lire la poésie au delà de la sphère scolaire ?

Comment leur faire  prendre conscience que les rimes ne sont pas la condition nécessaire ou suffisante du déclenchement du processus poétique et que d’autres éléments comme le rythme ou la syntaxe sont nécessaires pour déprosaïser le langage?  

Entrer dans le monde de la poésie, c’est découvrir de nouvelles possibilités offertes par les mots, un nouveau mode d’expression qui fait appel à l’imagination pour transmettre et recevoir des valeurs personnelles et universelles. C’est aussi une invitation à éprouver différemment tout d’abord son rapport à sa propre langue, et ensuite son rapport aux autres, à leurs pensées et aux différents moyens qui existent pour les exprimer.

2/ TwittenRimes : le projet

page_4.jpg

Le projet : TwittenRimes n’est pas simplement la production de Rimes sur Twitter : Projet d’écriture collaborative via le réseau social Twitter ou Edutwit autour de la poésie sur un thème commun avec des contraintes linguistiques. Ce projet part du principe que l’enseignement de la poésie à l’école doit intégrer la double dimension ludique et technique avec l’acquisition de compétences linguistiques et numériques.

Une séquence de 3 semaines est proposée pour aborder et enrichir les différentes composantes du langage : entre autres les sons (phonologie), le vocabulaire (sémantique/lexique), la grammaire (morphologie), les phrases (syntaxe) et le discours.

Ainsi que la mise en voix et l’habileté à utiliser et adapter efficacement son langage en contexte social avec les autres.  

La mise en voix est l’habileté à utiliser et adapter efficacement son langage en contexte social avec les autres. 

page_5.jpg

 Déroulement :

  • En amont : après un travail de sensibilisation à ce qu’est l’écriture poétique, écrire une poésie en binôme sur un thème commun. Les enseignants qui vont travailler ensemble se mettent d’accord sur le nombre et l’ordre des tweets mais aussi définissent ensemble les contraintes (la strophe, le vers, le mètre et le rythme, la rime, les formes fixes….).

 

  • Phase 1 : En classe, découverte de plusieurs poèmes sur le thème choisi.

 

  • Phase 2 : (2 semaines) Ecriture collaborative du poème. A tour de rôle, une classe écrit un ou deux vers sur Twitter, ensuite c’est au tour de l’autre classe de compléter la strophe.
  • Astuces : Chaque enseignant peut s’investir différemment en fonction de ses projets en cours et des compétences qu’il souhaite travailler.

 Exemple :

– Dictée à l’adulte d’un ou deux vers en groupe classe.

– Dictée à l’adulte d’un ou deux vers par groupe puis vote pour choisir.

– Production d’écrit d’un ou deux vers par groupe puis vote pour choisir.

– Production d’écrit d’un ou deux vers en groupe et présentation au groupe classe. Un autre groupe s’occupera du tweet suivant.

 

Quand le texte est validé par le groupe classe, il est envoyé via twitter sous la forme :

 « @classebinôme  : La poésie est un allumeur d’étincelles… #TwittenRimes »

La production pourra être accompagnée d’un dessin / image/ ou vidéo…

 

 

Phase 3 : (1 semaine)

-Illustrations et/ou productions diverses, (mise en voix du poème, Adobe Spark) par les classes.

– Dépôt de toutes les réalisations dans une plateforme numérique sécurisée.

-Ensuite les créateurs du projet partageront un recueil virtuel de toutes les créations.  

Lecture en classe des poésies créées par toutes les twittclasses et différents prolongements possibles : choix d’une poésie à réciter, partage du recueil aux parents…

3/ Twittenrimes , les programmes, l’institution

Les objectifs de cette séquence :

page_6.jpg

  • Les programmes (26/07/2018) : cycle 2

“La diversité des textes écrits répond à la variété des situations d’apprentissage. C’est le travail conduit avec méthode, explicite et continu sur le cycle, en relation constante avec la lecture et l’étude de la langue, qui fera progresser les élèves, alors que les activités dans lesquelles il s’insère apporteront la matière aux textes écrits. “

“Avec l’aide du professeur, ils établissent les caractéristiques du texte et ses enjeux. Ils apprennent à écrire des textes de genres divers. Les élèves prennent plaisir à écrire sous le regard bienveillant de l’enseignant. Pour passer à l’écriture, ils s’appuient sur des textes qu’ils ont lus et recueillent des ressources pour nourrir leur écrit : vocabulaire, thèmes, modes d’organisation mais aussi fragments à copier, modèles à partir desquels proposer une variation, une expansion ou une imitation ; ils s’approprient des formes et modèles à respecter ou à détourner.”

“identifier les caractéristiques propres à différents genres ou formes de textes ;”

“mettre en œuvre une démarche d’écriture de textes : trouver et organiser des idées, élaborer des phrases qui s’enchaînent avec cohérence, écrire ces phrases (démarche progressive : d’abord guidée, puis autonome) ;”

  • Les programmes (26/07/2018) : cycle 3

– être capable d’identifier les principaux genres littéraires (conte, roman, poésie, fable, nouvelle, théâtre) et de repérer leurs caractéristiques majeures.

– connaître les caractéristiques principales des différents genres d’écrits à rédiger ;

– mettre en œuvre (de manière guidée, puis autonome) une démarche de rédaction de textes : convoquer un univers de référence, un matériau linguistique (lexique et syntaxe déjà connus ou préparés pour l’écrit demandé), trouver et organiser des idées, élaborer des phrases, les enchaîner avec cohérence, élaborer des paragraphes ou d’autres formes d’organisation textuelles ;

– prendre en compte la notion de paragraphe et les formes d’organisation du texte propres aux différents genres et types d’écrits ;

4/ Twittenrimes et la poésie 2.O

Le projet #TwittenRimes n’est pas qu’un échange de textes poétiques entre classes. Le choix de l’utilisation d’un outil comme Twitter (ou Edutwit) permet d’augmenter ces échanges par l’ajout de photos, vidéos, documents audios, véritables plus-values aux productions des élèves, mais aussi de faire découvrir ce qu’est un réseau social à nos classes, les échanges dépassant parfois le cadre du projet et se prolongeant entre classes après la fin de celui-ci.

La possibilité de mettre le texte en voix donne toute sa dimension à ce travail sur la poésie. Celle-ci n’est pas qu’une trace écrite, elle ne se lit pas comme un autre texte. Les applications d’enregistrement audio ont été l’occasion de faire travailler les élèves sur la musicalité d’un texte poétique, sur l’émotion qu’il doit véhiculer.

D’autre part, #TwittenRimes est l’occasion de faire produire aux élèves des documents multimédias, de les initier à d’autres formes de productions qui changent de ce qu’ils peuvent avoir l’habitude de faire. Lors de ces productions multimédias les illustrations ou le travail associé en Arts Plastiques sont également mis en valeur.

Enfin, nous avons pu réaliser lors de la première saison un recueil virtuel regroupant toutes les publications des élèves, quel que soit le média utilisé :

https://www.genial.ly/View/Index/5907101acaaff20e88aeb99c

Retrouvez les recueils  c1, c2 et cycle 3 de la saison 2 : ici

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur « TwittenRimes – le projet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s